La Dynastie Saadienne

Saadiens

Les Saadiens (en arabe : as-saʿadiūn, السعديون) ou Zaydanides (en arabe : banū-zaydan, بنو زيدان) sont une dynastie chérifienne ayant régné sur le Maroc entre 1554 et 16601.

Princes de Tagmadert à partir de 1509, ils gouvernent à partir de 1511 une principauté s'étendant sur le Souss, le Tafilalet et la vallée du Drâa.

Reconnaissant d'abord l'autorité centrale des Wattassides, les deux dynasties entrent en confrontation dès 15282 et, suite à une bataille à l'issue indécise, se voient confirmer leur autorité sur le Sud du Maroc par le Traité de Tadla. La paix retrouvée permet aux Saadiens de concentrer leurs efforts contre les possessions portugaises3 et de les en expulser par la suite, ce qui leur confère une plus grande popularité et les pousse à contester aux Wattassides leur trône.

Suite à la reprise du conflit interne, 19 ans plus tard3, les Saadiens finissent par chasser les Wattassides en 1554. Ils règnent par la suite sur l'ensemble du Maroc avant d'étendre leur empire jusqu'à Tombouctou et Gao à partir de la fin du XVIe siècle.

Affaiblis par des querelles dynastiques et des conflits armés entre différents prétendants dès le début du XVIIe siècle, les Saadiens perdent progressivement le contrôle du pays au profit de chefs locaux et des confréries religieuses ; ils perdent tout pouvoir politique à partir de 1659 alors que le Maroc sombre dans l'anarchie en l'absence de pouvoir central, et ce jusqu'en 1666 avec la montée en puissance des princes alaouites du Tafilalet, qui réunifient le Maroc.

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Les commentaires sont clôturés